Kinésithérapie

Kinésithérapie2018-07-23T12:48:13+00:00

Les traitements de kinésithérapie

La kinésithérapie sous toutes ses formes

L’expertise des kinésithérapeutes du sport permet de prendre en charge les pathologies liées à la pratique du sport. Quelle que soit l’activité sportive (de loisirs ou de compétition, en tant qu’amateur ou professionnel), les pathologies liées au sport sont nombreuses et nécessitent souvent une prise en charge adaptée.

Le traitement s’oriente bien sûr une prise en charge des troubles musculo-squelettiques en intégrant des exercices spécifiques liés au sport de l’athlète et une réathlétisation personnalisée qui accompagnera le retour du sportif jusqu’à la reprise de la compétition (si nécessaire).

La thérapie par ondes de choc (radiales) est un traitement non invasif permettant de soigner des blessures sportives et des troubles musculo-squelettiques (principalement les pathologies tendineuses) là où d’autres thérapies se sont révélées inefficaces.

L’onde de type mécanique se propage à travers le tissu lésé et déclenche un processus métabolique ayant pour effets :

  • Une libération d’endorphines et des substances inhibitrices de la douleur (substance P,…),
  • Une augmentation de la vascularisation dans la zone affectée,
  • Une production de collagène (procollagène)
  • Une dissolution du dépôt de calcium.

Tous ces phénomènes permettent la cicatrisation et la guérison du tissu blessé. Ce processus peut prendre du temps (6 à 12 semaines), ce sont donc les effets à long terme qui sont recherchés.

Indications :

  • Epicondylalgie (tennis et golf elbow)
  • Tendinopathie calcifiante de l’épaule.
  • Bursite trochantérienne.
  • Tendinopathie rotulienne.
  • Périostite.
  • Fasciite plantaire.
  • Entésopathies chroniques.
  • Point Trigger douloureux.
  • ….

Notre équilibre résulte de l’intégration et de la cohérence de 3 informations sensorielles :

  • l’information vestibulaire (oreille interne)
  • la vision
  • la somesthésie

Le déficience d’un de ces systèmes peut entrainer des sensations d’instabilité voire de vertgie.

La rééducation vestibulaire propose une prise en charge des pathologies du système vestibulaire (oreille interne et système nerveux central) et/ou de troubles de l’équilibre ou de la marche ou encore de cinétose (mal des transports), acrophobie (peur du vide) et agoraphobie.

Ces pathologies se manifestent par :

  • des sensations de vertiges rotatoires ou linéaires
  • d’instabilité posturale (déséquilibre) ou du champ visuel (oscillopsie), d’intolérance aux mouvements de l’environnement (dépendance visuelle), comme dans la foule, les grands espaces, …
  • des symptômes secondaires tels nausées, vomissements, angoisse, instabilité voire chute.

La rééducation vestibulaire est sollicitée dans différents type de pathologies :

  • Aréflexie vestibulaire unilatérale (neuronite, nevrite ou labyrinthite)
  • Maladie de Ménière
  • Omission vestibulaire
  • Cinétose (mal du transport).
  • Troubles fonctionnels (dépendance visuelle, agoraphobie, acrophobie, chutes, troubles de la marche et d el’équilibre chez la personne agées,…)
  • Vertige positionnel paroxystique benin (VPPB)

Le but de la rééducation est de vous mettre en situation difficile pour vous faire prendre conscience du dysfonctionnement

  • du système vestibulaire
  • du contrôle oculaire
  • du contrôle postural

et d’accélérer, améliorer et orienter la compensation, par le système nerveux central, de l’organe déficitaire afin de favoriser la disparition des vertiges et symptômes associés, la restauration de l’équilibre, la prévention des chutes et le retour à une vie normale.

KINESITHERAPIE PERINATALE

La grossesse et l’accouchement entraînent des nombreuses modifications corporelles chez la femme.

La kiné périnatale est variée et s’adaptera  à chaque future maman:

  • informations autour de la grossesse et de l’accouchement,
  • apprentissage de la respiration et des positions qui aideront a gérer les contractions lors du travail,
  • massage du ventre, du dos, des jambes,
  • drainage lymphatique en cas d’oedeme des membres inférieurs ou de sensation de jambes lourdes,
  • techniques permettant de soulager les douleurs de dos fréquentes chez la femme enceinte.

Les séances de kiné postnatale sont INDISPENSABLES, peu importe que l’accouchement soit par voie basse ou par césarienne.

Il est conseillé de prendre un premier rendez-vous 3-4 semaines après la naissance afin de commencer la rééducation en douceur. Celle-ci sera globale et se compose de deux grandes parties:

  • la gymnastique hypopressive (méthode du Dr B. De Gasquet) dont le but est de redonner une tonicité à la sangle abdominale tout en protégant le périnée,
  • la rééducation permettant de (re)travailler le périnée (voir rééducation périnéale). Ce dernier doit toujours être testé même si la maman ne présente pas de problème.

REEDUCATION PERINEALE

Le périnée est encore mal connu. Pourtant, vu l’anatomie de la femme, nombreuses sont celles qui rencontreront un jour ou l’autre un souci.

Le périnée est un ensemble de muscles allant de la partie antérieure du bassin (symphyse pubienne) jusqu’à l’arrière sur le coccyx. Il a un rôle primordial dans la continence urinaire et fécale ainsi que dans la sexualité.

Il ne faut pas avoir peur de parler à son médecin traitant ou à son gynécologue si de petites défaillances viennent à apparaître. Les incontinences urinaires, entre autre, ne sont pas anormales mais ce n’est pas une fatalité!

Quelques séances de kiné permettent parfois de résoudre ces petits problèmes du quotidien. Elles peuvent être nécessaires dans différents cas:

  • post-partum,
  • incontinence urinaire, fécale, aux gaz,
  • urgence mictionnelle, difficultés à se retenir,
  • après une chirurgie (hystérectomie,…),
  • constipation,
  • descente d’organe (prolapsus),

Cette rééducation se veut globale:

  • Informations, éducation, conseils d’hygiène de vie,… . Ils peuvent paraître simple mais sont essentiels!
  • Travail du périnée « état des lieux », apprentissage et prise de conscience de la contraction et du relâchement musculaire,… . Ce travail se fait à l’aide d’une sonde qui enregistre les modifications de pressions au niveau du périnée (biofeedback).
  • Gymnastique hypopressive (cfr. kinésithérapie périnatale).
  • Techniques musculo-squelettiques permettant de réharmoniser les muscles qui s’insèrent sur le bassin et qui peuvent influencer le périnée.

Cette rééducation se veut INDOLORE et toujours dans le RESPECT et à L’ECOUTE de la patiente.

Chaque séance dure environ trente minutes et la fréquence varie de une à deux fois par semaine, en sachant que les exercices doivent être réalisés à la maison si on veut optimiser la rééducation.

La kiné respiratoire prend en charge les pathologies du système respiratoire :

  • bronchiolite,
  • bronchite aigüe et chronique ainsi que
  • pneumonie,
  • Mucoviscidose

Plusieurs techniques permettent le désencombrement bronchique : elles sont utilisées pour traiter ces pathologies à tout moment de la vie, du nourrisson à l’adulte.

Des séances peuvent être proposées le week-end en fonction de l’évolution de la maladie.

La kinésithérapie cervico maxillo-faciale s’attèle à prendre en charge l’ensemble des douleurs orofaciales, c’est-à-dire, les douleurs situées au niveau de la mâchoire, de la face, des oreilles et de la bouche.

Ces douleurs peuvent, entre autres, provenir de l’articulation de la mâchoire (articulation temporomandibulaire) ou de la nuque. D’où la nécessité d’un bilan approfondi.

Les mobilisations, les massages spécifiques mais aussi et surtout l’éducation et les exercices à effectuer au domicile sont autant de techniques qui vous permettront de vous libérer de ces douleurs.

Le drainage lymphatique manuel (DLM), selon la méthode de Leduc, est une technique spécifique de massage circulaire très douce permettant de stimuler la circulation de la lymphe. Il permet de diminuer un œdème dont les causes sont multiples:

  • traumatisme (entorse, fracture, chirurgie,…),
  • insuffisance veineuse,
  • troubles circulatoires,
  • cancer du sein (avec exérèse de ganglions),
  • etc..

La rééducation cardiovasculaire prend en charge toutes les personnes ayant subi une intervention cardiaque :

  • infarctus,
  • pacemaker,
  • chirurgie d’une valve,
  • pontage,

L’accent est mis sur la récupération des capacités pulmonaires (début du traitement souvent à domicile) ainsi que sur la reprise progressive des efforts (suite du traitement). Pour ce faire, divers exercices seront réalisés via différents outils (vélo, tapis de marche, eliptic, step, poids, élastiques, …).

Cette réadaptation adaptée se fait en fonction des capacités et des besoins de chacun.

Your Content Goes Here

Toucher, sentir des textures, tenir des objets, serrer, faire du sport ou de la musique… nous utilisons sans cesse nos mains. La main est la partie du corps la plus représentée dans notre cerveau. La rééducation de la main après un traumatisme est primordiale.

Qu’il y ait eu une chirurgie (mise en place de matériel, canal carpien, tendinite De Quervain, Dupuytren, doigts à ressauts, sutures des tendons fléchisseurs ou extenseurs, …) ou non (immobilisation suite à un traumatisme, neuro-algo-dystrophie, …), la prise en charge permet de retrouver les amplitudes nécessaires aux mouvements de la vie quotidienne ainsi que la force musculaire, tant au niveau de la main que de l’avant-bras.

Prendre RDV !